Point de situation sur l’évolution de la pandémie du coronavirus au 25 mars

Point de situation sur l’évolution de la pandémie du coronavirus au 25 mars

Europe :

Selon un dernier point de situation établi le 25 mars à 11h00 (heure locale de Paris) :

l’Italie comptabilise 69 176 cas

l’Espagne 47 610 cas, l’Allemagne 33 927 cas, la France 22 304 cas et le Royaume-Uni 8 077 cas ? sont les pays les plus touchés par l’épidémie sur le continent.

Confinement de la population décrété en : Italie, Espagne, France, Autriche, Belgique, Luxembourg, Royaume-Uni, Grèce et Roumanie.

Point de situation et dernières mesures en vigueur :

Espagne : prolongation du confinement jusqu’au 11 avril. Madrid demande l’aide humanitaire de l’OTAN en réponse à la pression sur son système de santé. Le 25 mars, le bilan humain du Covid-19 a dépassé celui de la Chine, foyer initial de la pandémie. Fermeture des frontières terrestres ;

Roumanie : confinement de la population à compter du 25 mars, l’armée déployée dans les rues du pays en soutien aux policiers et gendarmes. Couvre-feu national de 22h00 à 06h00. Les personnes âgées de plus de 65 ans sont totalement interdites de sortie ;

Royaume-Uni : confinement de la population depuis le 23 mars jusqu’au 13 avril au moins. Les rassemblements de plus de 2 personnes sont désormais interdits

Russie : à Moscou, les personnes de plus de 65 ans sont appelées à rester chez elles ou s’isoler à la campagne. Fermeture des frontières avec la Norvège et la Pologne. Adresse à la nation télévisée du président Vladimir Poutine prévue le 25 mars.

Pour mémoire, l’Union européenne (UE) a fermé ses frontières à l’entrée de l’UE et de l’espace Schengen à compter du 17 mars et pour 30 jours.

Afrique sub-saharienne :

Alors que le virus continue de progresser sur le continent, qui doit faire face aux insuffisances des infrastructures de santé pour gérer la crise sanitaire, les mesures prises par les Etats sont de plus en plus strictes.

Selon un dernier point de situation établi le 25 mars à 15h00 (heure locale Paris) :

Répartition des cas signalés : Afrique du Sud (557), Burkina Faso (99), Sénégal (86), Côte d'Ivoire (73), Cameroun (72), Ghana (53), République démocratique du Congo (RDC) (45), Nigéria (44), Ile Maurice (42), Rwanda (40), Kenya (25), Madagascar (19), Togo (18), Tanzanie (12), Ethiopie (11), Guinée équatoriale (9), Ouganda (9), Niger (7), Seychelles (7), Gabon (6), Bénin (5), République centrafricaine (4) Congo (4), Eswatini (4), Guinée (4), Cap-Vert (3), Tchad (3), Djibouti (3), Gambie (3), Liberia (3), Namibie (3), Soudan (3), Zambie (3), Angola (2), Mauritanie (2), Zimbabwe (2), Erythrée (1), Mozambique (1), Somalie (1).

Afrique du Sud : mise en place de l’état d’urgence nationale, alors que le pays est le plus touché du continent. A partir du 26 mars à minuit, mise en confinement du pays jusqu’au 16 avril et mobilisation de l’armée pour faire respecter la mesure. Déplacements hors du logement interdits sauf dans des conditions encadrées. Fermeture des commerces non indispensables. Maintien pour l’heure des vols entre l’Afrique du Sud et l’Europe.

Bénin : à partir du 30 mars, mise en place d’un cordon sanitaire autour des communes les plus exposées (Cotonou, Abomey-Calavi, Allada, Ouidah, Sèmè-Podji, Porto-Novo, Akpro-Missérété et Adjarra), afin de les isoler du reste du pays. Mobilité des personnes à l’intérieur de ces communes réduite à l’essentiel, suspension des transports en commun. Réduction des déplacements au minimum nécessaire sur l’ensemble du territoire et interdiction de rassemblement sur les lieux de plaisance (plages, fêtes, places etc.). Auto-isolement recommandé pour les personnes âgées de plus de 60 ans et celles porteuses d’affections chroniques.

Cap-Vert : mise en quarantaine de l’île de Boa Vista, suspension de toutes les liaisons aériennes et maritimes avec l’île. Dans le reste du territoire, suspension des liaisons internationales et réduction de moitié des liaisons inter-îles.

Côte d’Ivoire : état d’urgence et couvre-feu de 21h00 à 05h00 décrétés. Interdiction des déplacements entre Abidjan et l’intérieur du pays sauf autorisation. Fermeture de tous les restaurants et bars. Confinement de certaines régions possible en fonction de l’évolution.

Djibouti : arrêt de travail pour les employés de l’administration publique du 24 au 31 mars (sauf exceptions). Dépistage préconisé pour les voyageurs arrivés sur les vols des 14 derniers jours. Fermeture des commerces non essentiels. Demande aux citoyens de restreindre leurs déplacements et d’éviter tout rassemblement.

Gabon : couvre-feu décrété entre 19h30 et 06h00.

Malawi : depuis le 20 mars, fermeture des frontières aux voyageurs étrangers.

Mauritanie : suspension des vols commerciaux. Fermeture de toutes les frontières terrestres. Couvre-feu sur l’ensemble du territoire entre 18h00 et 06h00.

Nigéria : fermeture de tous les aéroports du pays aux vols internationaux et fermeture des frontières terrestres du 23 mars au 23 avril. Auto-confinement à domicile et limitation des déplacements non essentiels fortement recommandés aux résidents de Lagos et Abuja.

RDC : état d’urgence sur le territoire. Isolement de Kinshasa, foyer de l’épidémie, du reste du pays.

Sénégal : depuis le 23 mars, état d’urgence décrété. Instauration d’un couvre-feu entre 20h00 et 06h00. Fermeture des frontières terrestres avec la Mauritanie (jusqu’à nouvel ordre) et avec la Gambie (pour 21 jours).

Soudan : vols commerciaux suspendus depuis le 22 mars (après une reprise temporaire de 3 jours). Depuis le 24 mars, couvre-feu quotidien entre 20h00 et 06h00. A partir du 26 mars à 18h00, suspension des trajets de bus interurbains.

Soudan du Sud : depuis le 21 mars, interdiction d’entrée sur le territoire à tout étranger en provenance de pays où le virus circule, dont la France. Fermeture des frontières terrestres et aériennes jusqu’à nouvel ordre.

Sierra Leone : état d’urgence décrété sur le territoire.

Tanzanie : depuis le 23 mars, isolement obligatoire de 14 jours, dans des lieux dédiés et aux frais des voyageurs concernés, pour toutes les personnes en provenance de pays hautement affectés (dont la France).

Zimbabwe : depuis le 23 mars, fermeture des frontières aux voyageurs autres que les résidents. Ces derniers doivent s’isoler pendant 21 jours à leur arrivée. Report des voyages non-essentiels à l’intérieur du pays recommandé par les autorités.

Ce bilan est établi en fonction des statistiques relayées par les autorités officielles qui peuvent être potentiellement sous-estimées compte tenu des méthodes de recensement et des caractéristiques de prise en charge sanitaire sur le continent.

Nous rappelons que les Etats sont susceptibles d’élargir et de prolonger sans préavis les mesures de prévention sanitaire concernant l’accessibilité du territoire et les déplacements des voyageurs (en particulier européens) par voies terrestre, maritime et aérienne.

Asie :

Selon un dernier point de situation établi le 25 mars à 16h00 (heure locale de Paris) :

Répartition des cas et morts signalisés : Chine (81 218 cas), Corée du Sud (9 137 cas), Malaisie (1 796 cas), Japon (1 193 cas), Pakistan (1 000 cas), Thaïlande (934 cas), Indonésie (790 cas), Philippines (636 cas), Singapour (558 cas), Hong Kong (410 cas), Taïwan (235 cas), Brunei (129 cas), Sri Lanka (102 cas), Cambodge (93 cas), Afghanistan (79 cas) Bangladesh (39 cas), Maldives (13 cas), Birmanie (3 cas), Népal (3 cas), Bhoutan (2 cas), Laos (2 cas), Timor-Leste (1 cas).

Bangladesh : confinement du pays depuis le 24 mars. A compter du 26 mars jusqu’au 4 avril, suspension totale des transports publics à travers le pays. Suspension des vols commerciaux domestiques à compter du 25 mars ;

Birmanie : à compter du 25 mars, quatorzaine obligatoire pour tout voyageur à leur arrivée sur leur territoire ;

Brunei : depuis le 23 mars, interdiction d’entrée sur le territoire pour les ressortissants étrangers jusqu’à nouvel ordre. Transits interdits ;

Inde : confinement national décrété à compter du 25 mars pour 21 jours au moins. Suspension de toute activité économique non essentielle ;

Indonésie : appel à la population à rester chez elle, pas de confinement décrété pour l’heure ;

Japon : le gouverneur de Tokyo appelle la population de la capitale à ne pas sortir lors du week-end du 28 et 29 mars, après la découverte d’un nouveau foyer de contamination ;

Macao : après les ressortissants étrangers, les résidents de Chine continentale, de Taïwan et de Hong Kong sont interdits d’entrée sur le territoire à compter du 25 mars si ces derniers ont effectué un séjour à l’international au cours des 14 derniers jours ;

Malaisie : poursuite du confinement national jusqu’au 14 avril au moins. Les ressortissants étrangers sont interdits d’entrée sur le territoire, à l’exception des résidents permanents. Interdiction des déplacements interprovinciaux ;

Népal : confinement depuis le 24 mars pour 7 jours au moins ;

Pakistan : confinement de la province Azad Jammu-et-Cachemire depuis le 24 mars jusqu’au 13 avril au moins. La période jusqu’au 28 mars décrétée fériée dans la province de Khyber Pakhtunkhwa. La région de Gilgit-Baltistan en confinement jusqu’à nouvel ordre. Les vols domestiques suspendus à partir du 26 mars ;

Philippines : la province de Cebu placée en confinement à compter du 25 mars ;

Singapour : depuis le 23 mars, interdiction d’entrée sur le territoire pour les voyageurs en « séjour court » et en transit. Une déclaration de santé est demandée à l’entrée sur le territoire à compter du 27 mars ;

Sri Lanka : prolongement des couvre-feux partiels dans les districts de Colombo, Gampaha, Puttalam, Jaffna, Vavuniya, Mullaitivu, Kilinochchi et Mannar jusqu’au 27 mars au moins, dans tous les autres jusqu’au 26. Ces mesures sont susceptibles d’être renouvelées. Les déplacements interdistricts sont interdits. Le transport des touristes n’est autorisé que vers l’aéroport ;

Thaïlande : état d’urgence à compter du 26 mars jusqu’au 30 avril. Fermeture des frontières du pays.

Nous rappelons que les Etats sont susceptibles de renforcer sans préavis des mesures de prévention sanitaire pouvant impacter l’accessibilité du territoire et les déplacements des voyageurs et évoluer rapidement (fermeture de frontières, multiplication des contrôles sanitaires, en particulier dans les aéroports, mesures de quarantaine en fonction du pays de provenance etc.).

Info flash publiée le dans la catégorie Aérien Monde Aérien France Rail Terrestre