Point de situation sur l’évolution de la pandémie de coronavirus (Covid-19)

Point de situation sur l’évolution de la pandémie de coronavirus (Covid-19) :

Amérique du Sud :

Point de situation et dernières mesures en vigueur en Amérique du Sud (liste non exhaustive) :

Argentine : Prolongation du confinement obligatoire jusqu’au 24 mai, avec néanmoins une reprise de certaines activités commerciales et industrielles. Buenos Aires et sa périphérie, où 86% des cas nationaux sont recensés, restent en phase 3 alors que le reste du pays est passé en phase 4. Plusieurs activités commerciales ont néanmoins rouvertes le 12 mai dans la capitale. Dans le reste du pays, un plan de réouverture progressive des « activités industrielles, commerciales et récréatives » sera mis en place en fonction des décisions prises par les autorités locales. Rappel : interdiction jusqu’au 1er septembre aux compagnies aériennes et agences de voyage de vendre des billets d’avions domestiques ou internationaux, dans, vers ou depuis le pays. Cette mesure ne concerne pas les vols de rapatriement ou encore les vols de fret. La date pourrait néanmoins être avancée. Pour plus d’information, veuillez consulter ce communiqué officiel. Frontières fermées aux ressortissants étrangers non-résidents.

Bolivie : Depuis le 11 mai : assouplissement des mesures de confinement obligatoire dans le cadre d’un « confinement dynamique », incluant une reprise graduelle des activités économiques par départements et villes catégorisés selon 3 niveaux de risque (élevé, moyen, modéré). Risque élevé : un confinement strict est maintenu (ex : La Paz, El Alto, Santa Cruz). Risque moyen : il est possible de travailler 6 heures par jour, la population pourra se rendre sur les places et dans les lieux publics jusqu’à 17h00. Risque modéré : il est possible de travailler 8 heures par jour de 06h00 à 16h00, la population ne pourra pas se rendre sur les places et dans les lieux publics entre 19h00 et 05h00. Frontières terrestres fermées et vols intérieurs et internationaux suspendus jusqu’au 31 mai (excepté pour les Boliviens souhaitant rentrer sur le territoire).

Brésil : Pays le plus touché d’Amérique latine. Compte tenu du rythme élevé de cas de contamination confirmés, le Brésil pourrait devenir le nouvel épicentre de la pandémie de Covid-19 en juin/juillet. Le président Jair Bolsonaro est opposé à la politique de confinement et de distanciation sociale défendue par les gouverneurs et les maires. Pic de la pandémie de Covid-19 non atteint. Etats de São Paulo (épicentre de la pandémie dans le pays) et de Rio de Janeiro : prolongation jusqu’au 31 mai des mesures de confinement. De nombreux autres Etats ont prolongé les mesures et restrictions établies localement. Rappel : Frontières terrestres fermées (sauf pour le transport de marchandises et humanitaires). Frontières aériennes fermées aux voyageurs étrangers.

Chili : Etat de catastrophe sanitaire jusqu’au 16 juin (mesure qui permet notamment le déploiement de l’armée dans les rues) Couvre-feu national en vigueur de 22h00 à 05h00. Pas de quarantaine nationale. Toutefois, des mesures de confinement et de restrictions des déplacements ont été mises en place dans plusieurs zones à l’échelle locale. Ainsi, sont en vigueur jusqu’au 19 mai les mesures de confinement suivantes : confinement obligatoire à Santiago, Quilicura, Recoleta, Cerrillos, Antofagasta (zone urbaine) et Mejillones. Des cordons sanitaires interdisant les entrées et sorties sont en vigueur dans les villes de Temuco, Padre Las Casas, Osorno, île de Chiloé, Punta Arenas et Puerto Williams. Rappel : port du masque obligatoire depuis le 8 avril dans l’espace public. Les frontières terrestres, maritimes et aériennes restent fermées aux ressortissants étrangers.

Colombie : Prolongation du confinement jusqu’au 25 mai. Toutefois, le gouvernement a autorisé une réouverture graduelle de certains secteurs économiques. Renforcement des effectifs militaires le long de la frontière avec le Brésil en raison d’une hausse des cas de Covid-19 dans le département frontalier d’Amazonas. Rappel : interdiction pour les ressortissants étrangers d’entrer dans le pays. Frontières terrestres, maritimes et fluviales fermées et vols commerciaux de passagers suspendus.

Equateur : Depuis le 4 mai : étape dite de « distanciation sociale », phase postérieure au confinement en vigueur depuis l’état d’urgence sanitaire décrété le 11 mars. Cette étape permet une reprise partielle et progressive de l'activité, selon une cartographie en trois couleurs (rouge, jaune et vert) décidée à l’échelle locale. 1er juin : réouverture des 21 aéroports du pays et reprise annoncée des vols commerciaux nationaux et internationaux. Rappel : Frontières terrestres fermées. Port du masque obligatoire dans l’espace public.

Manifestation le 11 mai sur la Plaza Indoamérica de Quito. Etudiants, professeurs et employés de l’Université centrale pour protester contre les coupes budgétaires dans le secteur.

Guyana : Fermeture de l’espace aérien et des frontières terrestres et fluviales. Vigilance requise au regard des tensions politiques liées au dépouillement en cours des élections législatives du 2 mars.

Paraguay : Instaurées le 11 mars, les mesures de confinement obligatoire étaient en vigueur dans le pays jusqu’au 3 mai. Depuis, le pays se trouve dans une première phase de "confinement intelligent" (4 phases prévues au total) permettant « la réactivation de certains secteurs productifs » jusqu’au 25 mai. Une 2nde phase sera en vigueur du 25 mai au 14 juin puis une 3e à partir du 15 juin, suivie d’une ultime phase. Rappel : Pour l’heure, les frontières restent fermées.

Pérou : La majorité des cas se concentre à Lima, Callao et à Lambayeque. Confinement obligatoire, en vigueur depuis le 16 mars, prolongé jusqu’au 24 mai dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire. Depuis le 11 mai : couvre-feu désormais en vigueur de 20h00 à 04h00 dans le pays, à l’exception des régions de Tumbes, Piura, Lambayeque, La Libertad et Loreto où cette mesure reste en vigueur de 16h00 à 04h00. Déplacements interdits les dimanches. En revanche, la mesure sur les sorties alternées par genre pour des achats de première nécessité a été levée. Rappel : 4 mai : première phase dite de « désescalade » incluant la reprise de certaines activités dans plusieurs secteurs, parmi lesquels l’industrie, la mine, la construction, la restauration. Le gouvernement a l’intention de retrouver une reprise intégrale des activités du pays à l’issue de 4 phases de « désescalade ». Port du masque obligatoire dans l’espace public. Frontières fermées, aéroports fermés.

Uruguay : Etat d’urgence sanitaire en vigueur depuis le 13 mars. Frontières avec l’Argentine et le Brésil fermées. Entrée dans le pays interdite aux ressortissants étrangers non-résidents.

Surinam : Depuis le 10 mai et ce, jusqu’au 17 mai : couvre-feu de 18h00 à 06h00 le long des rivières Lawa, Marowijne et Tapanahony et de 23h00 à 05h00 dans le reste du pays. Réouverture progressive des activités depuis le 11 mai. Rappel : espace aérien fermé, vols internationaux suspendus. Frontières fluviales avec le Guyana et la Guyane fermées. Écoles fermées. Rassemblements de plus de 50 personnes interdits. Aucun voyageur n’est autorisé à entrer ou quitter le territoire.

Maintien des élections législatives surinamaises prévues le 25 mai.

Afrique sub-saharienne :

Selon un dernier point de situation établi le 18 mai à 16h00 (heure locale Paris) :

Cap-Vert : prolongation de l’état d’urgence sur l’île de Santiago jusqu’au 29 mai ; levée de l’état d’urgence sur l’île de Boa Vista ;

Congo-Brazzaville : levée progressive du confinement à partir du 18 mai : levée des mesures de restrictions dans les zones peu ou pas infectées (zone 2) - excepté concernant le couvre-feu -, reprise autorisée du travail à certains horaires aménagés à Pointe-Noire et Brazzaville (zone 1) ; maintien du couvre-feu national en vigueur (de 20h00 à 05h00), maintien de la fermeture des frontières et de l’isolement de Pointe-Noire et Brazzaville ; reprise du trafic aérien entre les deux villes reporté à une date ultérieure ;

Côte d’Ivoire : levée du couvre-feu dans le Grand Abidjan et ses environs depuis le 15 mai ; port du masque obligatoire dans les lieux publics ; état d’urgence maintenu jusqu’au 31 mai ; maintien de la fermeture des frontières et de l’isolement du Grand Abidjan ;

Guinée : prolongation de l’état d’urgence jusqu’au 15 juin ; modification des horaires du couvre-feu en vigueur à Conakry, Coyah et Dubréka (de 22h00 à 05h00) ; levée du couvre-feu pour le reste du territoire ; maintien des mesures d’interdiction de déplacement entre la capitale et la province et de la fermeture des lieux de culte notamment ;

Kenya : fermeture des frontières terrestres avec la Somalie et la Tanzanie depuis le 17 mai (hors circulation de marchandises) ; prolongation du couvre-feu nocturne en vigueur sur le territoire (de 19h00 à 05h00) et de l’isolement de Nairobi et des comtés de Kwale, Mombasa, Mandera et Kilifi jusqu’au 6 juin ;

Ile Maurice : déconfinement partiel depuis le 15 mai : reprise progressive des activités économiques et des transports publics ;

Libéria : prolongation jusqu’au 23 mai du confinement à Monrovia et dans plusieurs régions ; réouverture des lieux de cultes depuis le 15 mai ; maintien de l’interdiction de circulation inter-régions ;

Madagascar : prolongation de l’état d’urgence en vigueur jusqu’au 30 mai ;

Namibie : prolongation de la suspension du trafic aérien international jusqu’au 30 juin ;

Niger : levée de l’isolement de la capitale Niamey et autorisation de reprise de la circulation interurbaine ;

Sao Tomé et Principe : prolongation de l’état d’urgence et des mesures de restrictions en vigueur jusqu’au 31 mai ;

Soudan : prolongation de la suspension des vols domestiques et internationaux commerciaux jusqu’au 31 mai ; extension du confinement dans l’Etat de Kassala depuis le 17 mai ;

Tchad : prolongation de la suspension des vols commerciaux jusqu’au 31 mai ; couvre-feu en vigueur prolongé jusqu’au 27 mai de 20h00 à 05h00 à N’Djamena et dans plusieurs zones et régions (Logone Occidental, Logone Oriental, Mayo- Kebbi Est, Logone-Gana, et Mandelia notamment) ;

Zimbabwe : prolongation du confinement en phase 2 en vigueur pour une durée indéterminée ; horaires d’ouverture des entreprises rallongées et désormais autorisée entre 08h00 et 16h30 ; maintien de l’interdiction de circulation des taxis.

Mexique, Amérique centrale et Caraïbes :

Point de situation et dernières mesures en vigueur (liste non exhaustive) :

Barbade : Etat d’urgence sanitaire en vigueur. Jusqu’au 17 mai : phase 2 dans le cadre du plan de relance. Cette phase inclut notamment une réouverture progressive du secteur public. Vols réguliers en provenance de l’étranger suspendus, aéroport fermé.

Belize : Etat d’urgence en vigueur, incluant un couvre-feu de 20h00 à 05h00. Frontières fermées aux ressortissants étrangers jusque fin juin. Depuis le 5 avril, les ressortissants béliziens ne peuvent plus rentrer dans le pays.

Costa Rica : Prolongation jusqu’au 15 juin de la fermeture des frontières (à l’exception des marchandises). Seuls les Costaricains et étrangers résidents peuvent entrer sur le territoire (quarantaine obligatoire). Les opérations aériennes n’ont pas été suspendues dans le pays. Cependant l’entrée des ressortissants étrangers est interdite. Quatre phases de reprise graduelle de l’économie ont été annoncées : première étape du 16 au 31 mai, 2nde phase du 1er au 20 juin, 3e étape du 21 juin au 11 juillet puis 4é phase du 12 juillet au 2 août.

Cuba : Pas de confinement obligatoire à l’échelle nationale, à l’exception de plusieurs quartiers de la capitale. Les Cubains sont toutefois fortement invités à rester à leur domicile. Néanmoins, plusieurs quartiers de la capitale (Centro Habana et la Habana Vieja) sont placés en confinement obligatoire. Port du masque obligatoire dans l’espace public. Frontières fermées, structures scolaires et centres commerciaux fermés, transports publics suspendus.

Guatemala : Prolongation jusqu’au 4 juin de l’état de « calamité publique ». Maintien du couvre-feu nocturne en vigueur de 18h00 à 04h00. Le 10 mai, le président a renforcé les mesures de prévention : restriction, à l’échelle nationale, des déplacements interdépartementaux (cette mesure était depuis peu uniquement en vigueur dans les départements de Sacatepéquez, Chimaltenango, Guatemala et El Progreso qui concentrent un nombre élevé de cas de Covid-19). Rappel : transport public urbain et interurbain suspendu. Frontières aériennes, maritimes et terrestres fermées depuis le 16 mars. Les Guatémaltèques et résidents permanents ou temporaires peuvent intégrer le territoire par voie terrestre (quarantaine de 7 jours minimum obligatoire).Restriction de circulation pour les personnes vulnérables. Activités culturelles, sociales, religieuses, sportives, éducatives annulées, mesures de distanciation sociale, port obligatoire du masque dans l’espace public. Tous les rassemblements sont interdits. A l’exception des pharmacies et services essentiels, tous les établissements sont fermés de 21h00 à 04h00.

Haïti : Tous les départements haïtiens sont désormais touchés par la pandémie de Covid-19, après le recensement de cas dans le Sud et la Grand ‘Anse.Port du masque obligatoire dans les lieux publics depuis le 11 mai. Rappel : Etat d’urgence sanitaire prolongé jusqu’au 19 mai. Maintien du couvre-feu en vigueur de 20h00 à 05h00. Suspension des vols commerciaux, frontières fermées de même que les écoles, universités ou encore les lieux de culte.

Honduras : Prolongation jusqu’au 17 mai du couvre-feu à l’échelle nationale, incluant désormais les municipalités du département de Cortés, d’El Progreso, Yoro, et Las Vegas (Santa Bárbara). La population pourra circuler selon le dernier numéro de sa carte d’identité pour se rendre au supermarché, à la banque, pharmacie ou encore à la station essence. Reprise progressive des activités économiques, avec notamment le secteur de la construction. Rappel : frontières aériennes, terrestres et maritimes fermées. Tous les événements et rassemblements sont suspendus depuis le 15 mars. Port de masque obligatoire dans l’espace public.

Jamaïque : Couvre-feu : du 13 au 24 mai en vigueur de 20h00 à 05h00. A l’occasion de la fête du Travail, un couvre-feu débutera le 24 mai à 15h00 et se terminera le 25 à 08h00 pour reprendre le même jour à 15h00 jusqu’au 26 mai à 05h00. Du 26 au 31 mai : le couvre-feu sera en vigueur de 21h00 à 05h00. A partir du 16 mai : réouverture des lieux de culte. A partir du 19 mai : réouverture des bars. Rappel : liaisons aériennes et maritimes fermées passagers entrant depuis le 24 mars et ce, jusqu’au 31 mai de même que les établissements scolaires, plages, attractions etc. Port du masque obligatoire dans l’espace public.

Mexique : Niveau d’alerte sanitaire : le pays est, depuis le 21 avril, dans la phase 3 de l’épidémie. Programme « Hoy No Circula » en vigueur dans plusieurs régions, notamment dans la capitale et dans les Etats de Puebla et Zacatecas. Les villes qui maintiendront un taux peu élevé de transmission du Covid-19 pourront commencer à sortir du confinement à partir du 17 mai. Bien que la quarantaine ne soit pas une mesure obligatoire, la population est invitée à rester confinée. Le Consejo de Salubridad General a approuvé le 12 mai 4 accords portant sur la levée progressive des mesures restrictives par zone. Un indicateur de couleur, déterminant quelles activités économiques, éducatives et sociales pourront reprendre, sera défini pour chaque entité. Annonce du président mexicain sur ce plan de reprise attendue ce 13 mai. Rappel : suspension jusqu’au 30 mai des activités non essentielles. Rassemblement de plus de 50 personnes interdit.

Nicaragua : Absence d’information officielle fiable sur le nombre de cas. Aucune restriction ou mesure nationale en vigueur pour lutter contre la propagation du virus. Les frontières ne sont pas fermées, aucune quarantaine n’a été mise en place et les activités (scolaires, sportives etc.) sont maintenues.

Panama : A partir du 13 mai : reprise progressive des activités économiques à partir du 13 mai. Rappel : confinement national obligatoire avec des autorisations par genre de sortie pour des achats de première nécessité. Couvre-feu de 17h00 à 05h00. Port du masque obligatoire, Vols internationaux suspendus au moins jusqu’au 22 mai. Frontières fermées aux étrangers non-résidents.

République dominicaine : Etat d’urgence et couvre-feu en vigueur de 17h00 à 06h00 (heures locale) jusqu’au 17 mai. Rappel : frontières terrestres, aériennes, maritimes du pays fermées, activités non essentielles ainsi que les cours au sein des établissements d’enseignement suspendus, port du masque obligatoire dans l’espace public. Vols internationaux suspendus jusqu’au 22 mai.

Salvador : Etat d’urgence en vigueur, incluant un confinement obligatoire à domicile. Rappel : frontières terrestres, aériennes, maritimes fermées. Aéroport international de San Salvador fermé. Seuls les avions de marchandises et les vols humanitaires sont autorisés.

Océanie :

Point de situation sur l’évolution de la pandémie du coronavirus (Covid-19) au 14 mai

Australie : le Premier ministre Scott Morisson a présenté le 8 mai le plan de déconfinement progressif en 3 étapes du pays. Les Etats décident de la mise en œuvre des étapes du plan. L’Etat de Nouvelle-Galles du Sud, où les écoles ont rouvert le 11 mai, enclenchera l’étape 1 du plan le 15 (les cafés et restaurants pourront asseoir 10 clients en même temps, chaque personne devra bénéficier d’un espace de 4m², il en sera de même pour les lieux de culte jusqu'à 10 personnes en même temps; les visites de 5 personnes dans un foyer seront autorisées ainsi que les rassemblements en extérieur de maximum 10 personnes). L’Etat du Victoria a enclenché l’étape 1 du déconfinement le 12 mai, la Tasmanie le 11 et l’Etat du Queensland le 10 mai. L’Etat d’Australie-Occidentale devrait débuter le stade 2 dès le 18 mai et le 15 mai dans le Territoire du Nord.

Fidji : la compagnie aérienne nationale a suspendu ses vols internationaux jusqu’à fin juin.

Polynésie française : mesure de quarantaine de 14 jours pour les personnes arrivant sur le territoire, assortie d'un test de dépistage obligatoire à l'issue de celle-ci. Obligation de se faire recenser auprès des autorités avant l’arrivée sur le territoire et de fournir un test négatif de dépistage avant l’embarquement.

Nouvelle-Zélande : le pays lève graduellement son confinement, l’alerte sanitaire devrait être ramenée au niveau 2 (sur 4) à partir du 14 mai. Les centres commerciaux, cinémas, restaurants et terrains de jeux rouvriront à cette date. Les déplacements sont de nouveaux autorisés à l’intérieur du pays. Les écoles devraient rouvrir à partir du 18 mai et les bars le 21.

Asie :

Selon un dernier point de situation établi le 14 mai à 16h00 (heure locale de Paris) :

Bangladesh : prolongation jusqu’au 30 mai des mesures de confinement généralisé de la population ;

Chine : confinement des villes de Jilin et Shulan (province de Jilin) suite à une flambée locale des cas de contamination ;

Corée du Nord : interdiction d’entrée en vigueur dans la ville frontalière de Rason, imputée à des craintes liées au Covid-19 selon des relais locaux ;

Corée du Sud : re-fermeture des bars et discothèques de Séoul depuis le 9 mai suite à une flambée des cas dont l’origine a été établie dans le quartier d’Itaewon, réputée pour sa vie nocturne ;

Inde : suspension du trafic ferroviaire national prolongée jusqu’au 30 juin. Mobilisation de faible envergure à Agartala (Etat de Tripura) en protestation contre les risques sanitaires présumés liés à la mise en place d’une infrastructure de santé dédiée au Covid-19. Rassemblement de travailleurs à Bhilwara (Rajahstan) demandant leur rapatriement dans leurs Etats d’origine ;

Indonésie : introduction d’amendes pour les contrevenants au régime de restriction sociale à grande échelle (PSBB) à Jakarta. Prolongation des mesures liées au PSBB dans les provinces de Java occidental et de Java oriental jusqu’au 19 et 25 mai respectivement ;

Japon : levée de l’état d’urgence le 14 mai dans 39 des 47 préfectures, malgré son maintien à Tokyo et Osaka notamment ;

Malaisie : prolongation des restrictions (Movement Control Order, MCO) à l’échelle nationale jusqu’au 9 juin. Mise en place d’un confinement total dans certains secteurs de Petaling Jaya (Etat du Selangor) jusqu’au 23 mai ;

Maldives : prolongation du confinement de la région du Grand Malé jusqu’au 28 mai ;

Népal : prolongation du confinement généralisé de la population jusqu’au 18 mai et de la fermeture des frontières et de la suspension des liaisons aériennes jusqu’au 31 ;

Pakistan : prolongation de la suspension des vols intérieurs jusqu’au 29 mai. Allègement des mesures de restriction à l’échelle nationale avec des mesures de confinement partiel, notamment dans les provinces du Sindh et du Pendjab. Prolongation du confinement partiel de la capitale Islamabad jusqu’au 31 mai ;

Philippines : prolongation jusqu’au 31 mai des mesures de confinement renforcées notamment à Manille et d’autres zones identifiées à risque. Mise en place de mesures de contrôle sanitaire renforcées à l’aéroport de Manille ;

Singapour : suspension des activités du terminal 4 de l’aéroport Changi à compter du 16 mai et ce jusqu’à nouvel ordre ;

Sri Lanka : couvre-feu total décrété le 17 mai dans l’ensemble de l’île. Allègement des mesures de confinement depuis le 11 mai dans plusieurs districts, malgré son maintien jusqu’à nouvel ordre dans les districts de Colombo et Gampaha. Reprise partielle des vols internationaux de la compagnie Sri Lankan Airlines depuis le 13 mai ;

Thaïlande : réouverture depuis le 5 mai de plusieurs aéroports dans la perspective d’une reprise des vols intérieurs.

Europe :

Dernier point de situation établi le 16 mai à 12h00 (heure locale de Paris) :

Allemagne : possibilité de réouverture des frontières à la mi-juin ; assouplissement des contrôles aux frontières à partir du 16 mai. Réouverture de la frontière avec le Luxembourg.

Arménie : l’état d’urgence a été prolongé jusqu’au 13 juin. Malgré cette prolongation, les centres commerciaux, les salles de sport et les crèches rouvriront le 18 mai. Le port du masque est obligatoire dans l’espace public. Les transports en commun devraient également fonctionner à partir du 18 mai.

Belgique : réouverture des écoles le 18 mai.

Danemark : réouvertures des restaurants et lieux de culte le 18 mai.

Espagne : la première phase du déconfinement progressif à travers le pays à l’exception de Barcelone et Madrid. Prolongation de l’interdiction d’entrée sur le territoire de tout étranger ne résidant pas en Espagne jusqu’au 15 juin (à l’exception des travailleurs frontaliers, du personnel de santé, des diplomates et des transporteurs). Le Premier ministre Pedro Sanchez a annoncé le 16 mai vouloir prolonger l'état d'urgence au-delà du 24 mai et pour un mois supplémentaire.

France : les grands magasins parisiens demeureront fermés au public jusqu’au 10 juillet. Le gouvernement a conseillé aux Français « d’attendre pour les réservations touristiques en Europe ». Certaines plages devraient rouvrir dans certains départements à partir de ce jour. La France a annoncé le 15 mai qu'une mesure de quatorzaine sera imposée aux visiteurs d'Espagne.

Grèce : réouverture des plages privées le 16 mai avec des règles strictes de distanciation. Les déplacements en Grèce continentale vers l’île de Crète seront autorisés à partir du 18 mai. Les restaurants et les cafés devraient rouvrir à partir du 1er juin et les hôtels à partir de fin juin. Réouverture des écoles secondaires le 18 mai.

Irlande : 14 jours de quarantaine seront imposés aux voyageurs arrivant de l’étranger. Le déconfinement progressif débutera le 18 mai. Certaines personnes pourront retourner au travail, notamment dans le secteur de la construction et certains commerces pourront rouvrir. Les rassemblements jusqu’à 4 personnes seront autorisés dans l’espace public à condition de respecter une distance de 2 mètres entre les personnes. Il sera également autorisé de se rendre à la plage et de jouer au tennis.

Italie : le pays rouvrira ses frontières aux touristes de l’Union européenne à partir du 3 juin. La quarantaine obligatoire sera levée. Le déconfinement a été accéléré à Rome et un plus grand nombre de commerces, à l’instar des coiffeurs et des centres de beauté, devraient rouvrir le 18 mai.

Portugal : réouverture des restaurants (avec des restrictions de capacité d’accueil à 50 %) et des musées le 18 mai et des plages le 1er juin.

République tchèque : les rassemblements jusqu’à 300 personnes seront possibles à partir du 25 mai. Les centres commerciaux, les cinémas, coiffeurs et les terrasses des restaurants ont repris leurs activités le 11 mai.

Nous rappelons que les Etats sont susceptibles de renforcer sans préavis des mesures de prévention sanitaire pouvant impacter l’accessibilité du territoire et les déplacements des voyageurs et évoluer rapidement (fermeture de frontières, multiplication des contrôles sanitaires, en particulier dans les aéroports, mesures de quarantaine en fonction du pays de provenance etc.).

Il convient dans ce contexte de se renseigner sur les mesures en vigueur et les conditions de voyage auprès de sa compagnie aérienne et notamment sur le site du ministère français de l’Europe et des Affaires étrangères et des représentations diplomatiques en fonction du pays de destination.

Un suivi de l’évolution de la pandémie est recommandé, notamment sur les sites suivants :

Centre européen de Prévention et Contrôle des maladies (ECDC) ;

Organisation mondiale de la Santé (OMS) ;

Centre américain de Contrôle et de Prévention des maladies (CDC) ;

Services du gouvernement britannique.

Une actualisation des restrictions internationales de voyage est en outre disponible sur le site de l’International Air Transport Association (IATA).

Info flash publiée le dans la catégorie Aérien Monde Aérien France Rail Terrestre